LE CBD COMME MODULATEUR ALLOSTÉRIQUE

2

Le CBD fonctionne également comme un modulateur de récepteur allostérique, ce qui signifie qu’il peut soit améliorer, soit inhiber la façon dont un récepteur transmet un signal en modifiant la forme du récepteur.

Des scientifiques australiens rapportent que le CBD agit comme un « modulateur allostérique positif » du récepteur GABA-A. En d’autres termes, le CBD interagit avec le récepteur GABA-A d’une manière qui améliore l’affinité de liaison du récepteur pour son principal agoniste endogène, l’acide gamma-aminobutyrique (GABA), qui est le principal neurotransmetteur inhibiteur dans le système nerveux central des mammifères. Les effets sédatifs du Valium et d’autres Benzos sont médiés par la transmission des récepteurs GABA. Le CBD réduit l’anxiété en modifiant la forme du récepteur GABA-A de manière à amplifier l’effet calmant naturel du GABA.

Des scientifiques canadiens ont identifié le CBD comme un « modulateur allostérique négatif » du récepteur cannabinoïde CB1, qui est concentré dans le cerveau et le système nerveux central. Alors que le cannabidiol ne se lie pas directement au récepteur CB1 comme le fait le THC, le CBD interagit de manière allostérique avec CB1 et modifie la forme du récepteur de manière à affaiblir la capacité de CB1 à se lier au THC.

En tant que modulateur allostérique négatif du récepteur CB1, le CBD abaisse le plafond de la psychoactivité du THC – c’est pourquoi les gens ne se sentent pas aussi «high» lorsqu’ils utilisent du cannabis riche en CBD par rapport à lorsqu’ils consomment des médicaments à dominante THC. Un produit riche en CBD avec peu de THC peut apporter des avantages thérapeutiques sans avoir d’effet euphorique ou dysphorique.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

top